Tentatives d’escroquerie

Le réseau Internet est le nerf vital de la communication numérique, mais aussi une plateforme utilisée pour des escroqueries et d’autres activités criminelles. Viseca vous indique quels sont les risques concrets et comment vous protéger.

Phishing-E-Mails

Des escrocs agissant en bandes organisées envoient régulièrement des courriels d’hameçonnage, ou Phishing E-Mails, en vue d’obtenir un accès à vos données de carte. Vous allez par exemple recevoir un message vous avertissant du fait que la sécurité de vos données de connexion ou des informations sur votre compte a été compromise et vous invitant à confirmer vos données via un lien ou un formulaire fourni en pièce jointe. Si vous obtempérez, les escrocs auront ensuite libre accès à vos données.

Protégez-vous

Voici comment vous protéger

  • Ne répondez pas aux courriels qui vous semblent suspects.
  • N’ouvrez pas les pièces jointes et ne cliquez pas sur les liens des messages provenant d’expéditeurs inconnus.
  • Sécurisez l’accès à votre routeur au moyen d’un mot de passe individuel. Le cryptage constitue une protection supplémentaire efficace. La méthode la plus sûre s’appelle Wi-Fi Protected Access (WPA ou WPA2).
  • Saisissez toujours l’adresse Web (URL) du site www.viseca.ch directement dans le navigateur. Nos pages sont cryptées et protégées par un certificat de Viseca. Le cryptage est reconnaissable à l’abréviation «https» au début de l’URL et au symbole du cadenas dans la barre de navigation.
  • Vérifiez attentivement tous les décomptes de votre carte.
  • Si vous avez transmis vos données de carte, faites immédiatement bloquer votre carte de crédit en appelant le +41 58 958 83 83 (en service 24h/24). Le remplacement de la carte est gratuit pour vous.
  • Transmettez les courriels suspects à internetsecurity@viseca.ch.

Formulations courantes dans les courriels d’hameçonnage

  • Votre compte a été bloqué ou votre carte de crédit a été bloquée
  • Veuillez actualiser vos données
  • ​Nous avons constaté une activité irrégulière concernant votre carte
  • Veuillez vérifier si votre transaction est correcte
  • Votre carte de crédit a été désactivée
  • ​Activez 3-D Secure

Autres formes d’escroquerie

Lisez attentivement la description sur les tentatives d’escroquerie ci-après. Faites preuve de prudence si vous recevez des appels ou messages suspects. En cas de doute, n’hésitez surtout pas à contacter Viseca à l’adresse internetsecurity@viseca.ch.

Peut-être vous est-il déjà arrivé de recevoir un courriel de la part d’une connaissance qui a un besoin urgent de votre aide (généralement financière). Vérifiez par téléphone si ce message provient bien de cette personne et assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une tentative d’escroquerie. Les demandes de transfert d’argent ou de transmission des données de carte afin de payer une note d’hôtel sont notamment toujours suspectes.

On constate également des tentatives d’hameçonnage par SMS. Dans ce cas, les escrocs utilisent un lien vers un site Web frauduleux conçu dans le but de voler les données des cartes de crédit. Ne cliquez jamais sur un tel lien et supprimez ces messages.

D’une manière générale, Viseca n’envoie pas de SMS pour demander de confirmer ou de saisir des données personnelles ou des détails sur la carte de crédit.

Il est aussi possible que les escrocs tentent de s’approprier de vos données de carte de crédit par téléphone. La personne qui appelle va par exemple prétendre travailler pour le compte d’une entreprise de logiciels et avoir constaté que votre ordinateur a été infecté par un virus informatique. Pour «résoudre» le problème, l’escroc vous invite à fournir les données de votre carte de crédit et à télécharger un antivirus vendu à un prix surfait.

La Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information MELANI met en garde contre ce type d’appels téléphoniques. Microsoft, par exemple, n’effectue jamais d’appels d’assistance inopinés ou spontanés en vue de résoudre des problèmes informatiques. Les personnes qui téléphonent sont donc vraisemblablement des escrocs dont le seul but est celui de manipuler l’ordinateur de leurs victimes et de l’infecter au moyen d’un logiciel malveillant.

Check-list des comportements à adopter en cas de faux appels de support technique

  1. Ni Microsoft, ni aucune autre entreprise informatique/de logiciels ne passe des appels de support technique pour résoudre des problèmes d'ordinateur sans vous prévenir ou sans que vous ne l'ayez demandé. Mettez immédiatement fin à ce genre d'entretiens téléphoniques.
  2. N'appelez jamais des numéros qui apparaissent soudain dans une fenêtre pop-up sur votre écran.
  3. N'autorisez jamais une personne qui vous appelle à accéder à votre ordinateur. Si vous le faites, coupez le plus rapidement possible votre appareil du réseau. Supprimez immédiatement le logiciel installé (faire éventuellement appel à un spécialiste).
  4. Ne communiquez jamais à une personne qui vous appelle les données de votre carte de crédit.
  5. Ne communiquez jamais à une personne les codes SMS pour les paiements ou ne confirmez jamais de paiement via votre app si vous ne les avez pas ordonnés vous-même (ou si le montant n'est pas correct).
  6. Si vous avez divulgué des données sensibles, mettez-vous immédiatement en relation avec notre centrale de blocage pour bloquer la carte concernée.
  7. Si vous avez aussi divulgué des données d'accès à VisecaOne, signalez-le à nos collaborateurs.

Le terme «Scareware» désigne les logiciels destinés à exploiter la peur de l’utilisateur pour l’inciter à fournir des informations confidentielles. La méthode habituelle consiste à convaincre l’internaute que son ordinateur est infecté par un virus (généralement inexistant) afin de l’amener à acheter un logiciel qui est sensé résoudre le problème. Les escrocs peuvent aussi inciter l’utilisateur à modifier les paramètres de son ordinateur ou à activer un lien, ce qui va endommager l’ordinateur, pour ensuite proposer à la victime une «réparation» naturellement payante.

Le terme «Malware» (maliciel en français) désigne un large éventail de logiciels malveillants – notamment les virus, chevaux de Troie et vers informatiques. Une fois qu’un logiciel malveillant est installé sur votre ordinateur, il est extrêmement difficile voire pratiquement impossible de s’en débarrasser complètement.

Pour vous protéger, installez un antivirus ou une Security Suite. Veillez à ce que ce programme soit édité par un fournisseur de renom.

Lorsque les utilisateurs surfent sur Internet ou un réseau sans fil, des données sont échangées, ce qui implique le risque de piratage informatique si les hackers parviennent à se loguer au réseau. Si la connexion à Internet n’est pas suffisamment sécurisée, elle peut être utilisée pour exercer des activités illégales, voire pour accéder aux données enregistrées sur votre ordinateur.